Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Chant Grégorien Au Thoronet

  • : Le blog de Chantgregorien - les Chantres du Thoronet
  • Le blog de Chantgregorien - les Chantres du Thoronet
  • : Blog dédié aux Chantres du Thoronet, qui, de mars 2008 à décembre 2015, ont chanté chaque dimanche à 12h, une messe grégorienne (célébrée en rite ordinaire). Spécialisés dans la restauration du chant grégorien selon les manuscrits médiévaux, Les Chantres enregistrent des disques et donnent des concerts en France et à l'étranger.
  • Contact

Rechercher

/ / /

 

Nous imaginons aujourd'hui les routes de l'Europe médiévale comme des routes dangereuses, sombres, peu fréquentées. Comme si le passé devait ne laisser que la plus mauvaise part de lui-même... Mais les images que le Moyen Âge nous donne de lui-même sont au contraire souvent pittoresques, bien vivantes, ensoleillées même; la joie y transparaît partout à travers l'architecture, l'écriture, la musique. En témoignent ces pages touchantes et fort instructives du Codex Calixtinus, cet ouvrage magnifique composé vers le milieu du XIIe siècle en partie à Cluny et à Vézelay, où l'on trouve le premier guide touristique de l'histoire (!), aux côtés de l'histoire de Turpin, de Roland, de St Jacques, l'apôtre dont le corps se trouve à Santiago de Compostela. Les musiciens connaissent ce manuscrit surtout pour ses polyphonies, les premières jamais écrites en Occident. Mais on y trouve bien d'autres bizarreries : une Séquence jonchée de mots grecs ou hébreux, des vocalises venant faire écho aux tropes des chantres, une farsa lectionis – farce de lecture – où l'aspect didactique le dispute à la fonction liturgique.

Peu de temps avant la création de cet ouvrage, on venait d'introduire le rite Romain en Espagne ; il était donc nécessaire d'établir précisément la nouvelle ordonnance des rites et des chants. Le Liber sancti Iacobi – Livre de St Jacques – nous offre ainsi une précieuse photographie des pratiques liturgiques et musicales de ce haut-lieu de la chrétienté au XIIe siècle.

L'Office de Saint Jacques bénéficie bien sûr de tous les honneurs dans ce Codex Calixtinus. Le Chant d'Introït connaît par exemple un développement unique pour accompagner l'entrée solennelle du clergé, sans doute fort nombreux à l'occasion de la fête du Saint Patron. Les compositions festives qu'on dit polyphoniques, sont encore tout empreintes de l'esprit de la musique modale grégorienne, bien loin de ce qu'écrira quelques siècles plus tard, le maître de la polyphonie Vittoria. Et c'est justement ce qui fait toute la force de ces pièces subtiles à la gloire du saint Apôtre : une telle jubilation jaillit de ces mélodies qu'on les croirait chantées à dix voix ! La foi est sans cesse sollicitée et ravivée par les textes ou par la musique, et bien vite, on s'aperçoit que pour entrer dans cette liesse liturgique, il faut ouvrir son cœur à l'Au-delà.

A moins que ce ne soit justement la musique elle-même qui opère cette ouverture...

 

Damien Poisblaud

 

Partager cette page

Repost 0
Published by